loader image
LOGO court Ekilibre

PRIX EKILIBRE
EDITION 2020

Interview :

M. Jean-Louis TAVANI, Professeur des universités en psychologie sociale à Paris VIII

Membre du jury des étudiants de 5e année

Jean Louis TAVANI

1/ Pourquoi avoir accepté ce rôle de juré de la première Edition du Prix Ekilibre consacrée à la mise en valeur de contributions d’étudiants sur la prévention des RPS et de l’amélioration de la QVT ?

En tant que Professeur des Universités, il me semble qu’il est important de valoriser les travaux des étudiants de Master, surtout lorsqu’ils portent sur un thème aussi important que la Qualité de vie au travail, ou le stress.

De plus, le prix Ekilibre permet de créer des ponts entre des travaux universitaires et la réalité concrète du terrain, notamment à travers la pluridisciplinarité du jury qui porte un regard riche et diversifié sur les travaux des étudiants.

Ainsi, il m’a semblé naturel de participer au prix Ekilibre. L’expérience a été enrichissante, d’une part grâce à la diversité des disciplines représentées dans les mémoires et d’autre part, car j’ai eu l’occasion de confronter mon jugement sur les mémoires avec les autres membres du jury qui étaient des acteurs de terrain.

2/ Qu’aimeriez-vous dire sur la façon dont ces sujets - de la prévention des RPS et de l’amélioration de la QVT - vivent dans vos fonctions/ votre organisation ?

Dans mes fonctions, la prévention du stress au travail et l’amélioration de la QVT, se traduit d’un côté par les enseignements que je peux dispenser en licence de psychologie à l’université Paris 8, où je coordonne un parcours portant spécifiquement sur ces questions. De l’autre, je travaille sur la question du stress au travail et la qualité de vie au travail dans le cadre des recherches que je conduis. Ainsi, je m’intéresse notamment aux déterminants psychosociaux du stress au travail et de la qualité de vie au travail, mais également aux différentes méthodologies existantes pour évaluer ces états chez les individus.

3/ Qu’avez-vous envie de retenir de ce qui a été présenté par les finalistes ?

Je pense qu’il est important de retenir la diversité des approches et le sérieux des étudiants. Chacun a présenté un travail de qualité, malgré une année particulièrement difficile à cause du contexte de la crise sanitaire et c’est à mettre à leur crédit.

4/ Quels conseils pourriez-vous donner aux étudiants qui participeront à la prochaine édition ?

De mon point de vue, il ne faut pas négliger l’ancrage théorique de leur travail. En effet, la question du stress ou de la qualité de vie au travail, est une question qui est traversée par un ensemble de discours (e.g., politique) qui véhiculent beaucoup d’idées reçues. Ces dernières sont le plus souvent erronées. Ainsi, il me semble particulièrement important de faire une revue de littérature précise et actualisée en consultant des articles scientifiques récents et internationaux. C’est ce type de travail qui permet aux étudiants de dépasser le sens commun et d’avoir un savoir expert sur la question du stress ou de la qualité de vie au travail.

Appelez-nous directement au :

(+33) 01 53 45 54 21

Notre équipe est à votre écoute

Ekilibre traite vos données pour répondre à votre demande. Aucun tiers n’en est destinataire. Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification et suppression en écrivant à donnees.personnelles@ekilibre-conseil.com. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.