loader image
LOGO court Ekilibre

PRIX EKILIBRE
EDITION 2020

Interview :

M. Davy BRICARD, Directeur Régional chez Loxam Access

Membre du jury des étudiants de 5e année

Davy degrade

1/ Pourquoi avoir accepté ce rôle de juré de la première Edition du Prix Ekilibre consacrée à la mise en valeur de contributions d’étudiants sur la prévention des RPS et de l’amélioration de la QVT ?

Accepter une mission confiée par un des dirigeants du cabinet Ekilibre est un véritable honneur. En effet, ce cabinet est un acteur majeur et reconnu dans le milieu professionnel, et j’ai eu la chance de pouvoir collaborer avec Jean-Christophe VILLETTE sur les RPS. Les valeurs sont partagées.

Ce sujet d’examen est un enjeu stratégique pour les entreprises et les équipes de demain : comment ne pas s’y intéresser et ne pas vouloir participer à un tel vrai sujet encore plus d’actualité de nos jours ?

Egalement pouvoir aider à mettre en valeur la qualité du travail de candidats et leur donner des armes pour leurs futurs rôles professionnels.

Accepter de participer à ce rôle de juré signifie m’associer dans la réflexion, l’échange sur la QVT ou RPS, et ainsi contribuer indirectement à la mise en mouvement collective. C’est également l’occasion d’échanger avec d’autres jurés et d’apprendre de leurs grandes compétences et expertises.

Apprendre des autres, voir un nouvel horizon, entrer dans le milieu du conseil avec l’envie de partager mon expérience avec celle des autres, apporter directement ou indirectement une contribution aux autres.

2/ Qu’aimeriez-vous dire sur la façon dont ces sujets - de la prévention des RPS et de l’amélioration de la QVT - vivent dans vos fonctions/ votre organisation ?

Ces sujets sont en constante évolution et les besoins des salariés augmentent dans l’amélioration du bien-être au travail pour une meilleure performance.  L’entreprise performante de demain, sera celle qui pourra adapter son organisation, son management et ses ressources en prenant en compte la QVT et les RPS, qui se transformeront en véritables atouts opérationnels.

D’une manière générale en 2021 les équipes ont un réel besoin de cadre, d’exigence et de bienveillance pour continuer à avancer dans leur carrière professionnelle. Le manager efficace de demain sera le leader/ l’outil d’une équipe pour l’éclairer, l’accompagner, la faire progresser et la soutenir, tout en relevant les challenges ensemble, dans un vrai respect de la QVT.

La QVT et les RPS ne sont plus de simples sujets RH ou Social, ni d’obligations réglementaires, ni encore des actions menées par les IRP, mais plutôt de véritables moyens d’atteindre la performance dans une entreprise.

3/ Qu’avez-vous envie de retenir de ce qui a été présenté par les finalistes ?

Je retiens que le dénominateur commun des candidats finalistes est de réfléchir/proposer et échanger sur les éventuelles actions d’améliorations qui pourraient être actionnées dans le milieu professionnel au niveau QVT et RPS. Les finalistes ont exprimé un réel souhait d’apporter des idées, des études scientifiques, de la théorie mais aussi de la pratique dans la QVT et la prévention des RPS.

 Des finalistes passionnés, et animés par l’envie de participer à l’évolution de la QVT.

4/ Quels conseils pourriez-vous donner aux étudiants qui participeront à la prochaine édition ?

Il est important, selon moi, de véritablement transposer une analyse, un travail, une recherche au milieu professionnel. Il convient donc de pouvoir projeter des actions dans le milieu professionnel, à la fois public et privé. Ces sujets doivent également être abordés plus fortement avec les services DRH et Top management des entreprises (CODIR ou COMEX) lors de leur parcours universitaire.

Bien mettre en valeur la relation de leur travail avec un milieu professionnel.