loader image

Le sentiment d’iniquité, d’injustice en entreprise peut très rapidement devenir source d’impacts négatifs à la fois humains et financiers.

S’intéresser à la question de l’égalité professionnelle et s’impliquer pour faire vivre cette valeur de façon partagée dans son entreprise est vecteur d’attractivité, d’engagement et d’amélioration de l’expérience collaborateur.

D’un point de vue juridique, une discrimination à l’embauche ou encore une inégalité professionnelle femme-homme peuvent amener à des sanctions civiles et pénales.

L’égalité au travail : de quoi s’agit-il ?

L’égalité au travail est une notion pluridimensionnelle. Si elle est le plus souvent connotée à l’égalité professionnelle femme-homme, il s’agit plus globalement d’assurer une équité entre chaque salarié, et cela, sans distinction pour exemples de sexe, genre, appartenance ethnique, religion, catégorie socioprofessionnelle ou situation de famille.

L’employeur se doit de veiller au respect de ces principes d’égalité au travail, de la phase de recrutement jusqu’à rupture du contrat de travail.

Plus spécifiquement, et selon le ministère du travail de l’emploi et de l’insertion, toute décision de l’employeur (embauche, promotion, sanction, mutation, licenciement, formation…) doit être prise en fonction de critères professionnels et non sur des considérations d’ordre personnel, fondées sur des éléments extérieurs au travail (sexe, religion, apparence physique, nationalité, orientation sexuelle). A défaut, des sanctions civiles et pénales sont encourues.

Cadre juridique de l’égalité professionnelle Femme-Homme

Selon le ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans le travail implique le respect de plusieurs principes par l’employeur :

  • interdictions des discriminations en matière d’embauche
  • absence de différenciation en matière de rémunération et de déroulement de carrière
  • obligations vis-à-vis des représentants du personnel
  • information des salariés et candidats à l’embauche et mise en place de mesures de prévention du harcèlement sexuel dans l’entreprise
  • Des recours et sanctions civiles et pénales sont prévus en cas de non-respect de l’égalité femmes-hommes

Les entreprises d’au moins 50 salariés sont également soumises à des pénalités à la charge de l’employeur, qui peuvent être mises en œuvre, soit lorsqu’elles ne sont pas couvertes par un accord ou, à défaut, par un plan d’action relatif à l’égalité professionnelle, soit lorsqu’elles n’auront pas publié leur « Index de l’égalité » ou qu’elles n’auront pas mis en œuvre les mesures permettant de supprimer les écarts de rémunération constatés entre les femmes et les hommes.

Quelques chiffres clés sur l’égalité femmes hommes au travail :

Selon l’édition 2019 de l’étude « Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes », réalisée par le secrétariat d’état chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, on observe notamment :

Un travail à temps partiel subi :

En 2018, près d’un tiers des femmes actives sont à temps partiels (29,3%) contre 8,4% pour les hommes. On observe que les femmes sont plus souvent en temps partiel subi avec 8,6% des femmes actives sous employées contre 3,5 % des hommes actifs.

Une discrimination à poste et compétences similaires :

En 2018, on observe un écart de 24 % entre les salaires d’une femme et d’un homme. Ce résultat est principalement expliqué par l’inégalité des chances d’accès aux mêmes carrières et emplois. A travail égal, on observe une différence salariale de 9 %.

Plus d’employées que de cadres :

En 2018, on observe parmi les femmes 42,7 % d’employées (pour 12,6 % chez les hommes) et 17 % de cadres et professions intellectuelles supérieures (pour 20,8 % chez les hommes).

Les différentes justices organisationnelles : distributive, procédurale et interactionnelle

La perception de ce qui est juste ou injuste lorsque confronté à une situation observée ou vécue peut se catégoriser en trois volets distincts :

  • La justice distributive, concerne les ressources et rétributions octroyées aux salariés à travers le salaire, les primes, promotion…
  • La justice procédurale, concernant les décisions, processus de prise de décision et méthodes utilisées par l’entreprise pour aboutir à la distribution des ressources organisationnelles
  • La justice interactionnelle, concerne quant à elle le traitement interpersonnel reçu le plus souvent par les supérieurs hiérarchiques à travers les feedbacks ou la communication de manière générale

Nos consultants sont à votre écoute

Nos solutions égalité

Notre objectif est d’accompagner au mieux chaque entreprise dans l’atteinte de ses objectifs qu’il s’agisse de la mise en œuvre d’une démarche globale à des actions de renforcement plus spécifiques.

Chacun de nos accompagnements est guidé par un cadre méthodologique rigoureux et par des connaissances scientifiques régulièrement actualisées. Nous nous inscrivons également dans les recommandations des organismes nationaux et internationaux de référence.

A titre d’exemple, les principaux services que nous pouvons vous proposer sont listés ci-dessous.

Conseil et accompagnement

  • Conseil en communication sur l’égalité au travail
  • Accompagnement sur les indicateurs de l’égalité au travail
  • Accompagnement dans l’élaboration et la négociation de l’accord QVT / égalité professionnelle
  • Accompagnement dans la mobilisation des acteurs du dialogue social
  • Accompagnement dans le pilotage d’une démarche « égalité au travail »
  • Conseil et accompagnement sur les procédures de recrutement
  • Enquête suite à une alerte pour discrimination et/ou harcèlement

Diagnostics et plan d'action

  • Mise en place audit « égalité au travail » sur mesure
  • Mise en place d’ateliers interactifs de libération de la parole et de recherche de pistes d’action
  • Aide à la priorisation des pistes d’action et la mise en place de plans d’action

Formation et coaching

  • Sensibilisation et formation sur-mesure des acteurs de l’entreprise :
    • Prévenir la discrimination et promouvoir une égalité de traitement
    • L’égalité professionnelle Femme-Homme
    • Autre cahier des charges en lien avec le thème
  • Coaching managérial spécifique sur le sujet

Assistance en situation dégradée et soutien psychologique

  • Mise à disposition d’un numéro vert

Chaque situation mérite d’être appréhendée dans sa singularité. Aussi, nous vous invitons à nous contacter afin de nous permettre de mieux comprendre votre besoin et coconstruire avec vous le projet le plus adapté.

Ils nous ont fait confiance, pourquoi pas vous ?

Ciblons ensemble vos besoins

Construisons ensemble votre projet de formation
à la hauteur de vos ambitions

Ekilibre Académie, vous accompagne dans votre projet de développement des compétences.

Nos exemples de formations sont 100% adaptables à votre contexte, vos enjeux et vos besoins spécifiques.

Votre formation sera construite, sur mesure, pour vous et avec vous.

Nos formations spécifiques à la thématique :

Appelez-nous directement au :

(+33) 01 53 45 54 21

Notre équipe est à votre écoute

Ekilibre traite vos données pour répondre à votre demande. Aucun tiers n’en est destinataire. Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification et suppression en écrivant à donnees.personnelles@ekilibre-conseil.com. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.